Background johannes-plenio-276383-unsplash

La forêt

REFUGE DE BIODIVERSITÉ

Les différentes variétés de forêts (dans les régions tropicales, subtropicales, méditerranéennes, tempérées ou boréales) représentent environ les deux-tiers de toutes les écorégions terrestres. Elles abritent ainsi des millions de plantes, d’insectes et d’animaux. Selon certaines études, 80% de la biodiversité du monde dépendrait de la bonne santé des ecosystèmes de forêts.

Les forêts tropicales sont particulièrement très riches. Elles abritent plus de 60% de la biodiversité mondiale. Elles abritent des millions d’écosystèmes et la moitié des plantes et espèces animales de la planète.

UNE SOURCE DE MOYEN DE SUBSISTANCE

Selon certaines estimations, les moyens de subsistance d’1,6 milliards de personnes dépendant des forêts. En dehors de nourriture et abri, les forêts offrent également de nombreux produits commercialisables comme des fruits, des graines, le bois de construction et de chauffage et des plantes médicinales. Concernant les plantes médicinales: 80% des habitants des pays en voie de développement dépendant des médicaments dits traditionnels : 50% d’entre eux viennent de la forêt.

En 2004, les produits issus de la forêts représentaient près de 4% du commerce international de matières premières. Les écosystèmes de forêts sont très productifs. Ils ont un grand intérêt pour l’agriculture.

PUIT DE CARBONE

Les forêts stockent le carbone, absorbent les gaz à effet de serre et empêchent que ceux-ci soient relâchés dans l’atmosphère. Ce sont ainsi de réels réservoirs importants de carbone. Cependant, il est important de prendre en compte que près de 20% des émissions de carbone sont issues de la déforestation. Ce taux est par exemple supérieur à la contribution du secteur mondial des transports.

LA FORET : UN BIEN POUR LA VIE

  • Les forêts absorbent le carbone et produit de l’oxygène
  • Les forêts contribuent ainsi à atténuer les effets du changement climatique même en zones urbaines
  • Les arbres adoucissent les conditions climatiques locales. Ils contribuent à réduire de 20 à 50% la consommation d’énergie destinée au chauffage.
  • Les arbres sont des climatiseurs naturels qui rafraîchissent l’air de 2 à 8°C
  • Les arbres sont d’excellents filtres de l’air puisqu’ils éliminent les particules fines et les polluants nocifs présents dans l’atmosphère
  • Les arbres atténuent la pollution sonore en abritant les habitations du bruit des routes
  • Les arbres, grâce à leurs fruits ou leurs feuilles, permettent de produire des aliments ou des médicaments pour leur consommation personnelle, soit pour les vendre afin de générer des revenus
  • En plantant des arbres à des endroits stratégiques en zone urbaine, on rafraîchit l’air (jusqu’à 8°C en moins), ce qui se traduit par une réduction de 30% des besoins en climatisation.
  • Les arbres et les bois aux alentours des villes fournissent des habitats, de la nourriture et de la protection à un grand nombre d’animaux et de végétaux ce qui favorise la protection de la biodiversité et son développement.
  • Les forêts et les bois peuvent favoriser le tourisme et ainsi participer au développement d’emplois locaux. Ils participent à une économie verte et son dynamisme.
  • Les espaces verts urbains favorisent un mode de vie sain et ont un effet favorable à la santé mentale et offrent un lieu de socialisation.
  • 40% du carbone terrestre est stocké dans la végétation et les sols des forêts.
  • En 2015, 93 % de la superficie des forêts du monde est formée de forêts naturelles (forêts primaires et forêts secondaires qui se sont régénérées naturellement). La forêt plantée représente 7 % de la superficie forestière mondiale.
  • L’agriculture représente 80% de la déforestation
  • La construction d’infrastructures représenterait environ 8% de la déforestation
  • L’urbanisation représente 5% de la déforestation mondiale
  • Les activités minières seraient responsables d’environ 6% de la perte forestière